Category Archives: Actu MG Anciennes

CERTIFICATS DE CONFORMITE


DEPUIS LE 31/12/2009, LA SOCIETE A.B.P. NE DELIVRE PLUS DE CERTIFICATS DE CONFORMITE.

 

 

POUR LES « VEHICULES ANCIENS » :

 

VOUS POURREZ VOUS ADRESSER A VOTRE DRIRE LOCALE OU PASSER PAR
LA FFVE POUR OBTENIR UNE « CARTE GRISE COLLECTION »

 

POUR LES VEHICULES PLUS RECENTS ( A PARTIR DE 96/97):

POUR L’OBTENTION DE CERTIFICATS DE CONFORMITE EUROPEENS

 

POUR LES VEHICULES DE MARQUES     MG, ROVER, MINI (CLASSIC)

Il faut désormais contacter:

 

MGR C&C Services Ltd

 

 

PO Box 13279

 

Stoke Heath

 

BROMSGROVE – B60 9BS

 

ENGLAND

 

Tel no 00 44 870 4421691

 

            00 44 1527 835060

 

Email    : Lindsay@mgrccservices.com

 

Web      : www.mgrccservices.com

Meilleurs Voeux 2010

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Bonne année 2010 !

L’octogone continue de vivre avec des clubs toujours aussi actifs dans le monde mais aussi grâce aux nouvelles technologies : Le forum MG compte désormais plus de 180 000 messages, l’album photo plus de 16 000 fichiers et environ 350 personnes en plus se sont inscrites au forum en 2009 (en accélération). Au delà de ces chiffres c’est la qualité des interventions, l’ambiance générale ainsi que vos nombreuses initiatives qu’il faut souligner. Tout ceci nous conforte dans nos efforts pour continuer à fournir un service plus fiable, plus innovant et toujours sans pub !
L’année 2009 aura vu notamment une grosse mise à jour du site MG Contact et de nouvelles améliorations pour le Forum sont déjà en test.

L’actualité MG c’est aussi la Chine. La marque désormais détenue par SAIC, grand constructeur basé à Shanghai, capitalise beaucoup sur l’histoire de la marque (avec des approximations) pour la développer en Chine puis à l’international. Nous continuerons à suivre les pérégrinations de l’octogone même si loin de ses racines !

Octogonalement vôtre !

Arnaud

L’originale : MGA 1600 MkII / Le sosie miniature : MGA Twin Cam

Cliquez pour pour voir en plus grand svp, Photo Philippe Leplaideur - Tous droits réservésL’ainée est une MGA 1600 MkII, immatriculée le 1er janvier 1962 (lieu inconnu).
Rouge d’origine, elle a été repeinte en British Racing Green lors d’une restauration complète réalisée patiemment par son précédent propriétaire il y a une dizaine d’année. Une restauration où il a pris soin  de conserver (ou de retrouver) le maximum de pièces d’origine.
Passionné de grosses restaurations, le propriétaire la revend pour se lancer dans la restauration lourde d’une Austin Healey.
La MGA atterrit alors dans un dépôt-vente s’apparentant d’ailleurs plus à un musée, tant par son appellation que par sa présentation.
 
C’est lors d’une visite de ce lieu que je tombe nez à nez avec cette voiture pour laquelle le coup de foudre fut instantané. Un superbe sourire, une ligne parfaite, une croupe d’enfer …. Bref, les autres voitures exposées « n’existaient plus » ; je ne voyais qu’elle. Un quart d’heure !  C’est le temps que j’ai mis pour prendre ma décision. Et je ne l’ai même pas essayé avant !
Formalités administratives faites, je reviens prendre possession de mon coup de foudre quelques semaines plus tard.
Je n’avais jamais conduit de voiture ancienne avant ce jour. Autant dire que mon cœur battait la chamade comme pour un premier rendez-vous galant …. J’ai roulé à 20 km/h pendant plusieurs kilomètres avant de me lancer réellement. Mais elle est tellement facile et agréable à conduire que la prise en main s’est faite en un clin d’œil.
 
Aujourd’hui, elle tourne comme une horloge ! Certes quelques petits incidents m’ont donné l’occasion de mettre les mains dans la mécanique (le livret de maintenance est mon livre de chevet), mais rien de grave.
Le premier incident fut la présence d’une saleté dans la pompe à essence, ce qui empêchait tout démarrage. Et c’est arrivé la veille de mon premier  «rassemblement » du MG Club de France Rhône-alpin. J’étais dans tout mes états. Après plusieurs heures de recherches, je me suis dit qu’il s’agissait sans doute d’un problème d’alimentation d’essence. J’ai entrepris le démontage de la pompe (une première en mécanique pour moi) et quel bonheur de trouver l’origine de la panne et d’y remédier.
Cliquez pour pour voir en plus grand svp, Photo Philippe Leplaideur - Tous droits réservésLe second incident fût un câble d’accélérateur cassé en pleine campagne un dimanche ou je revenais de la participation à mon premier rallye de régularité. Vous me direz, elle a été sacrément gentille d’attendre la fin du rallye pour cassé son câble !!! Et là, je me suis pris pour Mac Gyver en réparant sur le bord de la route avec un « sucre » utilisé en électricité et que j’avais sur moi car j’en avais eu besoin pour les connexions d’un tripmaster pendant le rallye. Là aussi ce fût un vrai bonheur de réparer tout seul et de repartir.

Cliquez pour pour voir en plus grand svp, Photo Philippe Leplaideur - Tous droits réservésDepuis un peu plus d’un an maintenant, je ne peux me passer de rouler avec elle régulièrement.
Elle affiche 23 000 km au compteur. Pour la vitesse, je l’ai poussé très ponctuellement à 130/140km/h, mais ce n’est pas très agréable à conduire. En revanche, j’ai fait Lyon/Chamonix par l’autoroute (250km) à 110km/h, avec une petite pause intermédiaire, sans aucun problème.
Cet été, elle à même fait un tour du mont-blanc en une journée, avec 450km, 8 cols pour 17 000 mètres de dénivelés sans aucun essoufflement. (juste une pointe de surchauffe autour de 95/100°C dans la montée du Grand Saint-Bernard, mais rien d’alarmant).

Cliquez pour pour voir en plus grand svp, Photo Philippe Leplaideur - Tous droits réservésQuant à son sosie miniature, je l’ai trouvé tout à fait par hasard sur internet. Extérieurement, elle a tout d’une MkII, mais il s’agit en réalité d’une Twin Cam (échelle 1/16ème marque Polistil, fabriquée par Tonka Corp.) On remarque bien la même calandre avec la MkII mais à l’ouverture du capot avant, on voit parfaitement l’architecture spécifique du moteur Twin Cam.
Bref, avec cette miniature, je garde sous les yeux le sosie de mon MGA lorsque celle-ci reste plus longuement au garage pendant les mois d’hiver.
 
Philippe Leplaideur

Photos Philippe Leplaideur, tous droits de reproduction réservés.

1 19 20 21 22 23